Vivre ensemble

Vous pouvez parcourir le programme ci-dessous ou le télécharger en cliquant ici.

Témoignages issus de l’enquête Dites-nous:

« Quand nous avons mis sur pied un repair café, nous ne savions pas que d’autres Arlonais faisaient les mêmes démarches : on aurait gagné du temps si de telles initiatives étaient centralisées quelque part. »

« Les Arlonais sont insuffisamment informés des activités qui ont lieu et de l’existence d’associations : à plusieurs reprises, je me suis rendu compte qu’une activité sympa s’était déroulée sans que j’en aie été informé.»

« Il y a beaucoup de personnes qui sont isolées, notamment des personnes âgées et de nombreux quartiers sont des quartiers-dortoirs et on ne connaît plus ses voisins. »

« Les nouveaux Arlonais se plaignent de ne pas être accueillis. »

Notre analyse :

Proche du Luxembourg, notre Commune attire chaque année de nombreux « néo-Arlonais » et des familles venues des quatre coins de la Belgique, de France ou de plus loin encore. Il est indispensable que notre Commune soutienne les prises d’initiatives et soit à l’écoute des besoins des familles dans tous les domaines, en ce compris l’offre scolaire et extrascolaire, la formation des jeunes, le sport, l’échange linguistique et culturel et l’associatif créateur d’esprit citoyen.

La Commune doit favoriser une politique d’inclusion où chacun peut participer à la vie de sa ville ou de son village et y apporter son talent et ainsi rompre avec les étiquettes de “ville morte”, “ville dortoir” qu’Arlon ne mérite pas.

Des démarches sont aussi à prendre en faveur de la mixité des habitants dans le centre-ville et de projets  intergénérationnels.

Il y a un besoin criant de tisser des liens entre tous les Arlonais, de renforcer la cohésion sociale, de favoriser les liens de solidarité entre tous, de lutter contre l’exclusion.

Nos propositions :

Encourager et soutenir des comités de quartier ou de village ainsi que des associations.

  1. Soutenir les Arlonais dans la mise en place de comités au sein de leur quartier ou de leur village.
  2. Moderniser certaines maisons de village et développer en ville une maison des associations et citoyens afin de proposer des locaux bien équipés comme lieux de rencontre entre les habitants.
  3. Soutenir l’organisation d’activités variées, ludiques, culturelles, festives…
  4. Promouvoir les jardins collectifs et le compostage de quartier afin de donner des moyens aux citoyens pour réduire leurs déchets, pour permettre à chacun de bénéficier d’un potager, mais également de développer des lieux qui recréent du lien social.

Susciter les dialogues interculturels et intergénérationnels entre les personnes.

  1. Proposer des activités permettant l’intégration des « néo-Arlonais » : visites guidées de la ville, des villages, cours de langues…
  2. Soutenir des activités interculturelles telles que celles organisées par le Cercle des Etudiants en Environnement du Campus d’Arlon.
  3. Soutenir des mouvements citoyens d’entraide tels que ceux nés lors de l’ouverture du centre de demandeurs d’asile de Stockem.

Se préoccuper des personnes les plus fragiles.

  1. Développer des espaces dédiés aux enfants où ils pourront jouer près de chez eux.
  2. Augmenter le nombre d’aires multisports à l’image de celle de Viville.
  3. Concrétiser des espaces verts favorisant les rencontres (installation de bancs, de pistes de pétanque …) et la détente par exemple en ouvrant en journée le parc du palais provincial.
  4. Revoir à la hausse le nombre d’éducateurs de rue.
  5. Soutenir des projets permettant l’intégration des personnes handicapées.
  6. Veiller aux prix démocratiques des activités culturelles ou festives.
  7. Ouvrir la cantine communale et des écoles aux aînés pour éviter l’isolement.

Développer la communication

  1. Présenter dans le bulletin communal la liste la plus exhaustive possible des associations et activités existant sur le territoire de la commune, tant dans la ville que dans les villages.
  2. Restaurer les moyens de communication entre les représentants des quartiers/villages et leurs élus.
  3. Installer des valves, par exemple dans chaque entité, pour permettre l’affichage des évènements locaux ou encore les invitations à des initiatives citoyennes.

Inciter l’engagement bénévole dans les associations de notre commune.

  1. Soutenir les associations existantes dans les difficultés administratives et de gestion qu’elles pourraient rencontrer.
  2. Affecter un agent communal à l’aide aux personnes désireuses de faire du volontariat. Celui-ci veillera également à renseigner les citoyens sur les différentes démarches et possibilités offertes pour, par exemple, créer ou développer leurs structures associatives.
  3. Encourager les vocations de bénévolat par l’organisation, par exemple, de remises de prix ou de petites cérémonies qui mettent en lumière le travail de certains Arlonais au profit des autres.
Share This