Le 16 juillet prochain, le CA de Vivalia sera amené à se prononcer sur la concrétisation du projet Vivalia 2025. Un vote en faveur de ce projet aura pour conséquence la construction d’un nouvel hôpital dans le « Centre-sud » reléguant d’ici 10 ans l’hôpital d’Arlon à une simple polyclinique se limitant aux consultations.


vivalia.jpg Ecolo Arlon, est choqué par l’attitude de la majorité provinciale PS-cdH qui persévère à mettre tout en oeuvre pour concrétiser un projet estimé à 369 millions d’euros alors qu’une alternative basée sur la proximité et la qualité des soins est possible à bien moindre coût.

Le dernier CA de Vivalia, a entériné le choix de Thibessart comme lieu d’implantation du futur hôpital. Ce choix irrationnel de construire un hôpital en rase campagne alors qu’une autre localisation équivalente pour la patientèle le relierait directement à une gare et aux services d’un pôle existant qui ne demandent qu’à se développer montre une fois de plus le manque de bon sens du conseil d’administration.

Ecolo Arlon ne peut accepter que la clinique Saint-Joseph soit sacrifiée par Vivalia après la forte mobilisation citoyenne en faveur de l’hôpital d’Arlon. Il n’est pas inutile de rappeler qu’Arlon est le seul site de Vivalia structurellement bénéficiaire.

C’est pourquoi, en cas de vote en faveur du projet Vivalia 2025 lors du Conseil d’administration du 16 juillet prochain, Ecolo réclamera lors du prochain Conseil communal la mise en place d’une commission afin d’envisager la sortie d’Arlon (et éventuellement d’autres communes) de l’intercommunale Vivalia.

Cette commission sera chargée d’étudier le retrait de la commune d’Arlon de l’intercommunale Vivalia sur base de l’article 10 3. des statuts de Vivalia. Cet article prévoit qu’en cas de restructuration, une commune peut décider de se retirer de l’intercommunale.

Nous proposerons également à cette commission d’envisager la mise en place d’une nouvelle intercommunale transfrontalière, chargée de développer un projet de santé incluant le maintien de l’hôpital d’Arlon dans un projet collaboratif avec un ou des hôpitaux du Grand-duché de Luxembourg comme le Centre Hospitalier de Luxembourg (CHL). Une telle démarche permettrait également d’envisager des financements européens comme ceux obtenus par l’hôpital de Cerdagne situé sur la frontière franco-espagnole.

Ecolo Arlon est déterminé à sauver l’hôpital d’Arlon dans le cadre d’un projet de santé cohérent et réaliste pour l’ensemble des habitants de notre province.

La locale Ecolo Arlon

Share This